Switch : vers une révolution

C’était le 12 janvier, aux alentours de 23h, heure de Montréal. Mes amis et moi nous apprêtions à regarder la vidéo (diffusée mondialement) de la présentation officielle de la nouvelle console de Nintendo, la Switch.

Nous savions déjà que la Nintendo Switch serait une console hybride : une console de salon transportable. La vidéo de présentation nous a permis d’apprendre les caractéristiques principales de la console, ainsi que sa date de sortie, le 3 mars 2017. Je me suis empressé d’aller m’en réserver une copie, pour pouvoir y jouer dès sa sortie.

 

Quand je l’ai finalement eue entre mes mains, j’ai d’abord été surpris par la taille de la console et des manettes Joy-Con, qui sont très petites. J’ai aussi été impressionné par la simplicité de son interface. Il est très facile de jouer à ses jeux, d’accéder à la boutique en ligne eShop et de mettre la console en veille.

 Sur cette photo : deux manettes Joy-Con et la tablette transportable

Sur cette photo : deux manettes Joy-Con et la tablette transportable

Je me suis rapidement adapté aux différentes façons d’utiliser la console. En effet, avec l’aide des manettes Joy-Con, nous avons 3 façons de jouer à nos jeux sur la Switch. Personnellement, je préfère jouer aux jeux sur ma télé avec les Joy-Con uniquement, sans avoir recourt à son support, qui permet au joueur d’avoir une manette dite « ordinaire ». Après tout, Nintendo misait sur la capacité de nous faire vivre de nouvelles expériences de jouabilité.

 

Donc, après avoir exploré la console au grand complet, l’heure était venue pour moi de la tester avec un des jeux les plus attendus des dernières années… The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Dès le début, ma première impression a été « WOW »! Les décors, les graphismes et la qualité du jeu m’ont époustouflé. Le jeu est non seulement d’une qualité impressionnante, mais diffère aussi de ses prédécesseurs.

J’ai remarqué dès le début que les contrôles effectués par le joueur sur le personnage Link n’étaient pas les mêmes qu’autrefois. Il peut maintenant sauter! En sortant de la grotte où Link était plongé dans un sommeil profond, j’ai constaté l’énorme grandeur du monde. Je savais que la mappemonde serait gigantesque, mais pas au point où je me l’imaginais.

Nintendo a bien réussi son coup pour le jeu du type « monde ouvert ». En effet, Link peut notamment grimper les montagnes pour admirer le paysage, utiliser un paravoile qui lui permet de planer dans les airs sur de longues distances ou encore utiliser des chevaux pour découvrir ce monde gigantesque.

Autre nouveauté dans ce jeu : les changements de températures (pluie, neige, orage) obligent le personnage à s’équiper de la bonne façon pour éviter une mort certaine. Bref, ce jeu est un must pour chaque fan de la série, mais aussi pour tous les autres joueurs.

 

Le jeu de Zelda est le seul que je me suis procuré sur la Switch pour le moment. Je souhaite maintenant découvrir les autres! Il y a le jeu 1-2 Switch, composé de mini-jeux qui défient la pertinence d’un écran... Mais aussi Mario Kart 8 Deluxe et ses nouveaux modes, items et personnages. Le jeu Super Mario Odyssey devrait être excellent pour les nostalgiques, car il reprendra le gameplay des premiers jeux de Mario en 3D. Le célèbre personnage devra maintenant s’aventurer dans le monde réel…

 

Une révolution est encléchée!