Qu’est-ce que le Carnaval?

Le Carnaval commence ce soir à La Tulipe, où plusieurs associations se réunissent afin de souligner le lancement d’une série d’hostilités.

Mais, pour plusieurs d’entre vous, un nuage noir et épais se profile encore au-dessus du mystérieux événement annuel de la FAÉCUM (la grande asso de l’université). Surtout, si vous en êtes à votre première année…. Au contraire, si vous êtes un habitué, les deux prochaines semaines sont probablement déjà encerclées dans votre calendrier, et pour cause!

Le Carnaval est une véritable compétition entre les différents programmes de l’Université de Montréal. Réparti sur trois stations de métro, notre campus est grand, et il n’est pas toujours évident de socialiser avec des étudiants qui siègent à Roger-Gaudry. Ce sentiment s’accroit davantage lorsqu’on vit dans notre bulle au pavillon Marie-Victorin. Le Carnaval, c’est plusieurs épreuves qui sauront vous stimuler et vous donner le goût de fêter (cliquez sur les prochains liens pour découvrir les articles du COMMEDIA de l'an dernier), mais aussi de vous réunir.

 COMMUNICATION au lancement du Carnaval l'année dernière

COMMUNICATION au lancement du Carnaval l'année dernière

Le karaoké est l’occasion parfaite (ou non) de démontrer ses talents artistiques, en chanson et en danse. Sans aucune exagération, vous n’aurez jamais vu la Maisonnée aussi peuplée. Jamais. Chanter du Britney Spears ou du Bon Jovi, ça ne se fait pas juste dans son salon.

Dans la magnifique (l’adjectif est peut-être un peu fort) enceinte du Café Valère, le bluff sera de mise, puisque de nombreux étudiants s’affronteront au poker afin d’amasser des points pour leur équipe.

Bien plus qu’un petit café de la Montérégie, La Licorne accueillera l’épreuve phare du Carnaval : la virée à Saint-Hyacinthe. Seuls quelques chanceux peuvent témoigner aujourd’hui des dangers de l’expédition.

Tout comme son pendant international, le sport est aussi à l’honneur de ces Jeux intra-universitaires. Lancer un ballon de toutes ses forces dans un trampoline au Spike Ball ou encore érafler violemment ses genoux au Mini-hockey, voilà qui fait du bien au moral d’un guerrier! Un tournoi de bowling satisfera aussi les moins sportifs d’entre nous.

Finalement, plusieurs défis sont aussi au programme. L’an dernier, le métro de Montréal a été le théâtre d’une magnifique, mais fausse, demande en mariage entre deux étudiants de notre programme. Ce n’est qu’une des nombreuses mises en scène développées dans le cadre de la compétition.

À plus grande échelle, un capture the flag improvisé à la Bibliothèque des lettres et sciences humaines a aussi capturé l’imaginaire de ses participants.

Finalement, après un mois de janvier survolté, la FAÉCUM couronnera le grand gagnant au mois de février.

Après une disqualification, survenue il y a deux ans, Communication a su tirer son épingle du jeu en décrochant la Coupe Spirit (parce que l’important c’est de participer) et la onzième place du Palmarès l’an dernier. Pourquoi ne pas viser une victoire (parce que l’important c’est de gagner), ou au moins un top 8 là, cette année?

Si vous souhaitez participer, ne serait-ce qu’à un défi, inscrivez-vous sur le site de l’asso au lien suivant ou encore contactez les magnifiques personnes que je m’apprête à nommer, qui représentent d’ailleurs les trois années du baccalauréat : Yllan Moglia, Bertrand Lamy, Catherine Longtin, Mathilde Jean-Dumazet, Camille Du Sablon et Laurence Boucher.

 Yllan et Mathilde sont confiants. Ils portent aussi les nouveaux chandails maintenant disponibles à l'asso!

Yllan et Mathilde sont confiants. Ils portent aussi les nouveaux chandails maintenant disponibles à l'asso!

Au courant de la semaine, Communication vibrera comme jamais! Plusieurs membres de votre association étudiante ont amorcé (ou conclu) leur vie étudiante en participant à cette saine et intense compétition. Ferez-vous de même?

Notre plan de Com explosif sera en partie dévoilé ce soir à la Tulipe. Des moments inoubliables vous attendent et nous attendent. Préparez-vous à vibrer.

PIS, HONNÊTEMENT, C’EST JUSTE VRAIMENT LE FUN. ET C’EST FACILE DE PARTICIPER.