Les 10 leçons à retenir du Réseautage

Jeudi soir dernier, au deuxième étage du Pourvoyeur, une soixantaine d’étudiants en Communication ainsi qu’une dizaine de professionnels se sont réunis pour échanger : des paroles, des conseils et des cartes d’affaires! Voici les 10 leçons à retenir de la soirée.

 Le président de l'AÉCUM, Jérémy Pratz, adore les réseautages!

Le président de l'AÉCUM, Jérémy Pratz, adore les réseautages!

Leçon numéro 1 de ce plus récent réseautage organisé par l’AÉCUM? Les professionnels aiment les étudiants qui VEULENT un stage et qui n'ont pas peur de le dire. « Voici mon nom. Quel est le vôtre? Que faites-vous dans le cadre de votre travail? Cherchez-vous des stagiaires? Avez-vous une carte d’affaires? » Voilà. Simple et efficace.

Leçon numéro 2. Il faut être sur LinkedIn. C’est essentiel même pour des étudiants au baccalauréat. On est en 2015, presque en 2016! Il faut maîtriser LE réseau.

Les leçons 3, 4 et 5 nous seront offertes par trois conférenciers qui ont pris la parole durant le réseautage. Ce sont les merveilleux et extraordinaires (on veut les revoir) :

-Alain Bidjerano, directeur des communications interactives chez Radio-Canada.

-Marie-Chantal Pelletier, consultante en communication et rédactrice à la pige.

-Julie Bourbonnière, directrice du marketing et des communications chez Moisson Montréal.

Leçon numéro 3. Mme Bourbonnière croit que la clé en Communication se situe au niveau des connaissances générales. Il faut s’intéresser à tout. Autant à la politique qu’au divertissement, et donc au nom de l’animatrice du Banquier… une possible question d’entrevue!

Leçon numéro 4. Mme Pelletier a, quant à elle, insisté sur l’importance d’être humble. En tout temps. En stage, nous avons le privilège de nous joindre à une équipe déjà en place et complètement fonctionnelle. On connait Marshall McLuhan. Wow! Big deal. Nos maitres de stage, eux, connaissent leur organisation.

Leçon numéro 5. M. Bidjerano nous encourage fortement à ne pas nous lancer sur la première opportunité qui se présente. Il faut choisir des projets dans lesquels on croit. Sinon, le temps sera long. Très long.

Leçon numéro 6. Envisager de travailler pour des organismes est une bonne idée. Ils ont des plus petites équipes et ils te veulent vraiment!

Leçon numéro 7. C’est normal de ne pas tout savoir. Mais il faut travailler fort pour ne pas le montrer. On peut admettre nos connaissances imparfaites, tant qu’on s’engage à ce qu’elles deviennent de plus en plus… parfaites. C’est peut-être une bonne idée aussi d’apprendre à faire un plan de communication pendant ses études…

Leçon numéro 8. Entretenir de bonnes relations avec Frédéric Truax est un bon début. Comment résister à ce sourire?

Leçon numéro 9. « Le plus intelligent se trouvera toujours une place. » Êtes-vous rassuré?

Leçon numéro 10. Ce n’est pas une bonne idée de prendre une photo avec un flash ultra fort au tout début d’une conférence.